© Yves Delattre 2016 * Tous droits réservés

Cuisine

Ethique

 

Je passe un été derrière le bar d'une taverne restaurant très fréquentée au coeur de Bruxelles. Quand un groupe de Japonais commande des Vittel, mon supérieur m'oblige à sortir du frigo les bouteilles vides et à les remplir d'eau du robinet. S'ils commandent un jus d'orange pressé, on met bien en marche le presse-fruits électrique mais on coupe le jus frais au surplus oxydé de la veille. Coincés par l'étiquette, les touristes grugés enquêtent à mots prudents sur le pétillant suret du breuvage. Un serveur leur dit que c'est dû aux levures dans l'atmosphère de la capitale. Ils avalent et s'éclipsent en laissant un poli pourboire. Ma Balance natale et son sens de l'éthique en prennent bonne note. Plus jamais comme ça.

Convivialité

 

Un autre été déboule Chispa. l'étincelle, en espagnol... celle qui jaillit quand une idée naît, quand deux matières s’entrechoquent, quand deux personnes, deux mondes ou deux ingrédients se frôlent. Pincée d'amis en chiquenaude, nous créons à brûle pourpoint cette association sans but lucratif, fondant plaisir, chaleur et douceur.

 

Avec ou sans eux, sporadiquement, je mets la main à la pâte. Au four comme au moulin, je décline. Buffet, banquet, communion, mariage, tournage, séminaire, cocktail dînatoire. Groupes d'amis, entreprises ou associations, je taille julienne sur mesure en fonction des goûts, des couleurs, du budget et du contexte, assortissant mes salades aux fleurs du papier peint, tressant mes brioches pour qu'elles épousent les lambris. Dans le carré surchauffé d'un voilier par 40 degrés de température et 45 de gîte, dans les coulisses d'un festival de musique du monde, entre les fauteuils d'un studio d'enregistrement, pieds nus dans un parc ou en bottines dans un entrepôt branchû, c'est le côté ponctuel de ces entreprises qui fait saliver mes papilles.

Buffet végétarien pour un mariage belgo-serbe

 

Rêve party rap de pomme et céleri rave, cornichons, estragon branché Mi Pololenta pâté rôti de polenta, poivrons rougissants, olives noires Ô sole mio penne aux tomates confites, pignons grillés, tirs de roquette Ma tendre ébouse caviar d’algues en huile de sésame, zeste de citron, arrope de chañar Come mush in my room champignons grillés marinés, lime, coriandre fraîche, piment osé Spice me nuts amandes, pacanes et noix caramélisées, curry corsé Mon encore plus tendre brebis mini-brochettes de brebis, donc (fermier pâte dure des Asturies), chérie tomate, basilic effeuillé Ma princesse au miel betteraves cuites, haricots verts, miel d'acacia, thym teint frais, bonheur biquette du jour Not' Mariâch'i spread garniture mexicaine aux graines de courge, vinaigre de riz, moutarde ancienne My dear Barley orge perlé, poivrons rissolés, airelles juteuses, céleri bien vert pour son âge My Leaks Your Funnels poireaux et fenouils en vapes d’amour, vinaigre embaumeur, rosée poivrée Mon frère douceur taboulé de semoule aux baies de goji, cressonnette d'alarme, perles de maïs, arachides Mon cochon qui pique mini-brochettes de chorizo (toujours des Asturies) encore plus piquant que ta joue, chéri tomate, basilic effeuillé, encore lui Tes Taglijarretelles rubans de carottes pochés au jus d’orange, étoiles d'anis plein les yeux, gingembre, cannelle, girofle, amour.

Une passoire ça sert surtout à faire passer les grappes de groseilles par les trous, de l'intérieur vers l'extérieur. On regarde tomber les grains du bon côté. Les doigts gloussent, les tiges gondolent.

Ton écriture est décidément aussi savoureuse que tes plats amoureusement mitonnés...!

 

Etienne

Merci pour votre souplesse, gentillesse et adaptation aussi, c’était magnifique et délicieux !

 

Olivia