© Yves Delattre 2016 * Tous droits réservés

Bienvenue à bord !
 

Quoi que je fasse, où que je sois je joue, je colorie les vides, les trous, les mots, donne un tour de moulin à la langue, la murmure à l'envers, trompe les sens, chéris le son, hume les zestes, use du geste, brasse, concocte, papillonne, vrombis, slalome, louvoie, sinue, polis.

 

Tel ces assemblages de bois, de plumes ou de nacre au-dessus des berceaux, je change souvent de peau, de forme, de pays, d'univers. Au bout du lac, du volcan, du col, au bord du champ, j'oublie beaucoup, surtout le reste. Mon coeur couve, métisse, sous-tend, échange, arpente et mue. Les ouragans m’aimantent, j’en rêve, j’y suis, j’y pleus, j'y mue, j'y niche, j'y meurs, renais, remue.

 

Lumière? J’allume. Moteur? Axons. Sur les plateaux, les tapis, les planches ou les tables, je sers ma soupe, épice, cuis, salive, chute. Me relève comme on relève une sauce. J'aime prendre soin d'autrui comme si cet autrui c'était moi, faire un pas, glisser pour le plaisir de me rétablir, briquer les ponts que je viens de jeter, récupérer, changer de peau, panser les soies, lustrer ce qui luit dedans, profond, intact.

 

Selon les jours et les saisons je masse, j'enseigne, voyage, compose, touche, écris, cuisine, étreins, souvent d'oreille.

 

Très en dessous du niveau des tempêtes, je dormais. Je me mouvais à l’intérieur des sons et des teintes comme en un diamant-de-mer.

 

Là, nul flot de pensées, mais seulement la caresse de l’onde et du désir se mêlant, se touchant, fluant et refluant, courant –

INFINIE PROFONDEUR DE LA PAIX.

 

(Anaïs Nin)

 
 

J'ai vécu ce moment comme une continuité de ce que je vivais et aussi une intensification et une accélération de ce que je souhaitais débloquer. Votre présence et la confiance apportée m'ont permis de me poser dans une coupe divine... de m'y lover et d'accepter ce qui venait en osant un peu plus de présence à moi. Ce matin, au moment où je vous écris, je sens mon bassin plus ouvert et l'énergie de mes chakras plus déployée. Quand je pense à vous, la présence et le mouvement me viennent de concert: fort et furtif... là, et puis plus… Merci pour ce que vous êtes , qui libère et incite au déploiement.

 

Monique

… et puis il y a eu cette séance de novembre où quelque chose s'est passé. J'en suis sortie euphorique, remplie d'une joie immense, expansive, un vaste rire intérieur qui ne me quitte pas. Qui "déborde" par moment, au point de me faire faire des "insomnies de joie". Les nuits suivantes ont été étranges, les méditations du matin étonnantes. Délivrance, libération, naissance, être, puissance / force, expansion sont inlassablement les mots / thèmes / ressentis qui reviennent. Une heure toute bouleversante, sans l'avoir réalisé tout de suite.

 

Trois semaines plus tard, je suis toujours dans cette joie sans limite, débordante. Jour et nuit. Je la souhaite durable et grandement contagieuse. Dans l'immédiat, j'espère trouver un mode d'emploi pour dormir, j'ai plein d'énergie mais mon corps a besoin de se reposer. Mille fois merci pour ces moments de douceur, de bonheur.

Cécile

Un voyage vers la conscience, une danse avec la matière : l’autre soi. Le tout avec une structure claire et progressive. Une façon de guider, d’inviter, toujours motivante, juste et encourageante à la fois. Tu emmènes vers le dépassement des blocages en tout genre. Tu invites à la circulation des énergies. Tu enseignes tellement ! Vive la prochaine fois ! Merci !

Aude

C'est pourquoi je souhaite te remercier avec un peu plus de mots qu'un simple merci à la sauvette à la fin d'un stage. Des mots, des gestes, des encouragements, des suggestions, de la bienveillance, un livre, un enseignement, un massage..., un souffle... de vie... Beaucoup d'attentions pour lesquelles je te suis infiniment reconnaissante.

 

Judith

D'ailleurs c'est ça qui se passait hier soir pendant le massage... des signals de mon corps qui résonnaient dans ma tête et me disaient que ce qui se passe est bien, nécessaire, que c'est la voie à suivre. Pas évident à traduire en mots... des sensations identiques à certaines poses de yoga qui demandent de l'effort et dont la douleur n'est pas une douleur mais quelque chose qui est bloqué et demande à circuler... J'étais ailleurs, j'ai vu des paysages en pente et puis j'étais au-dessus du paysage...

 

Je vais être particulièrement attentif à mes pieds (pas la plante des pieds mais le dessus, là c'était HYPER "douloureux") - c'est ça qui m'a emmené dans le champs, couché sur le dos et impression de soleil - , à mes épaules et à mes "ailes" - quand j'étais au-dessus du champ, sur le ventre et pourtant très haut. Je suis dans mon lit, mon corps indique à mon psyché la route du voyage où tu m’as emmené…

Thibault

Merci pour ce moment d’exception dont les réminiscences sont autant de petits ilôts de paix où je peux trouver refuge. Quelque chose travaille dans le souvenir…

 

Anne

Je tiens à te remercier d’avoir créé les conditions de lieu et de temps nous permettant d’entrer et de voyager dans cet espace de créativité, de découvertes, de confrontations et de libération… Tu as vraiment l’art de mettre les gens à l’aise avec ton accueil chaleureux, discret et respectueux. Je me suis sentie en face de quelqu’un qui, expérience assez nouvelle et étonnante pour moi, stimule ma créativité, m’ouvre un champ de liberté … et de libération.

Alexandra

Je me sentais curieusement "léger et animé" en sortant de chez toi. Je trouve ton accompagnement extrêmement agréable et ton approche pédagogique très au point. A plusieurs reprises, je me suis trouvé dans des postures pour lesquelles je me croyais incapable de les atteindre. Et avec un naturel tout naturel, j'y suis parvenu sans violence ! J'ai appris de nouvelles choses inconnues, et tout m'a beaucoup plu ! Bravo pour ton initiative, et je pense que tu as du talent pour transmettre ces choses. Merci de partager comme tu le fais. 
 

Olivier

Merci de ces petits moments de guitare dans le fauteuil blanc. Merci de m’avoir donné l’occasion d’être un poisson. C’était fabuleux de m’endormir sur ton épaule dans l’eau. Souvent je revis ce rêve océan.

Joëlle

Please reload

 
 

Ecrire

Appeler

Yves Delattre

+32 495 270018

 
© Paul Casalonga